Real Madrid – Osasuna : une double invincibilité à conserver

Ce dimanche 2 octobre à 21h00, le Real Madrid reçoit le Club Atlético Osasuna en match de clôture de la 7e journée de Liga. La rencontre va marquer le début d'une série de douze matchs en 38 jours avant la Coupe du monde au Qatar.

Osasuna

Le rythme effréné de cette saison est sur le point de monter d’un cran. Après une trêve internationale éprouvante, les internationaux sont revenus cette semaine à Valdebebas pour se préparer aux prochaines échéances, la première étant ce dimanche à Santiago Bernabéu face à Osasuna. Lors de sa dernière venue, l’actuel 6e du championnat avait récupéré 1 point dans un match fermé qui s’était conclu sur un score nul et vierge. Seule équipe du Big 5 à avoir remporté tous ses matchs depuis le début de la saison, le Real Madrid doit continuer sur sa lancée s’il ne veut pas voir passer devant lui son rival barcelonais au classement.

Une solidité à retrouver

Avec un début de saison réussi (4v, 2d), Los Rojillos arrivent dans la capitale espagnole sans complexe. Malgré une bonne dynamique, la formation de la ville de Pampelune a perdu son dernier match face à Getafe (0-2) mais aussi un de ses titulaires, Chimy Ávila, qui a été expulsé en fin de première mi-temps. Les matchs à l’extérieur ne sont pas la tasse de thé des joueurs d’Osasuna qui restent sur une victoire sur les cinq derniers matchs hors de leur terre. Jagoba Arrasate sait qu’il sera important de montrer de la personnalité sur le terrain si ses joueurs espèrent marquer ou prendre au moins 1 point :

« Si vous n’entrez pas bien dans le match, que le ballon vous brûle les pieds et que vous ne montrez pas de personnalité, à la fin vous vous faites petit. Et sur ce terrain, si tu te fais petit, tu es mort.« 

Quel que soit le dispositif installé par Carlo Ancelotti, le coach basque s’attend à une opposition compliquée pour son équipe qui n’a pas gagné depuis 2011 face au Real Madrid, et depuis 2004 dans l’antre de Bernabéu. L’arme offensive principale d’Osasuna sera Ante Budimir, qui souhaite retrouver le chemin des filets après dix matchs sans avoir marqué. « Il est très fort mentalement. Il croit beaucoup en ses chances. Il sait qu’il a eu des opportunités et qu’il en aura encore. Il sait où il doit s’améliorer et il travaille comme toujours », a déclaré son entraîneur en conférence de presse. Mais est-ce que ce sera suffisant pour faire face à l’armada madrilène ?

Le début de la seconde moitié du marathon

Don Carlo et son staff n’auraient pas pu rêver mieux comme mois d’août/septembre. Malgré l’enchaînement des matchs et des pépins physiques qui ont touché certains de ses cadres, le Real Madrid n’a que peu vacillé et a remporté tous ses matchs depuis le début de la saison. Et si el Mister sait qu’il a un effectif de grande qualité, il a conscience également que les organismes peuvent lâcher à tout moment.

« C’est un moment crucial, avec beaucoup de matchs en peu de temps. LaLiga, la Ligue des champions. Il faut penser aux rotations, qui seront importantes, car nous jouons tous les trois jours. Tout le monde va devoir tout donner et montrer sa qualité et son engagement. Le problème du football, c’est le calendrier. Les institutions doivent travailler ensemble pour régler ce problème. »

Carlo Ancelotti, lors de la conférence de presse d’avant-match, le 1er octobre

La trêve internationale a permis à certains de gagner du temps de jeu (comme Eden Hazard) mais aussi à d’autres de se blesser comme Luka Modrić, touché à la hanche et qui espère revenir pour El Clásico dans deux semaines, tout comme Lucas Vazquez, aussi forfait. Mais un des grands événements de cette rencontre face à Osasuna est le retour du capitaine Karim Benzema après un mois d’indisponibilité. Ancelotti a d’ores et déjà confirmé que le français sera titulaire ce soir à la pointe de l’attaque madrilène.

Invaincus depuis 15 matchs à domicile face à Osasuna, les Merengues veulent continuer leur série de victoires afin de rester sur une bonne dynamique, mais aussi de garder dans le rétroviseur le FC Barcelone, provisoirement premier du championnat.

 

Médric Bouzermane