Euro 2024 : la méforme de Mbappé doit-elle inquiéter ?

À cause de problèmes physiques et d'un manque de fraîcheur sur le plan mental, Kylian Mbappé est en train de passer à côté de l’Euro avec les Bleus. Un mauvais présage pour le Real Madrid ?

8725110 08.07.2024 France's Kylian Mbappe attends a training session ahead of the UEFA Euro 2024 semifinal soccer match against Spain at the Allianz Arena in Munich, Germany. Alexey Filippov / Sputnik - Photo by Icon Sport

par | 9/07/2024 | 0 commentaires

Que faire de Kylian Mbappé ? C’est le sujet qui a attiré l’attention des médias et des fans ces derniers jours en France. Le capitaine de l’équipe de France a été vivement critiqué par la presse française après son mauvais match contre le Portugal.

Entre fatigue physique et mentale, combinée à une fracture du nez survenu lors du match contre l’Autriche, l’attaquant de 25 ans n’est pas parvenu à répondre aux exigences qui sont les siennes. “Je veux marquer l’Euro de mon empreinte”, avait-il déclaré avant le début de la compétition à Sport Bild. Néanmoins, il a fait couler plus d’encre à cause de sa méforme que de ses performances. 

Alors à une semaine d’être officiellement présenté dans un stade Santiago Bernabéu plein à craquer (le 16 juillet prochain), le Real Madrid doit-il s’inquiéter de la méforme de Kylian Mbappé ? Pas sûr…

Pour Mbappé, l’effet Pintus et le maillot blanc feront du bien 

La première chose que va devoir réaliser Kylian Mbappé une fois sa présentation faite – et une fois son opération du nez derrière lui -, c’est une véritable préparation physique d’avant saison. C’est ce qui avait péché la saison dernière avec le PSG, lui qui avait été mis dans le « loft » par ses ex-dirigeants. Mais cet été, le natif de Bondy ne passera pas au travers du fameux « plan Pintus » qui, nul doute, mettra dans les meilleures dispositions le capitaine de l’équipe de France. 

À voir les temps qui lui seront conseillés pour sa récupération une fois opéré, mais l’attaquant français va voir d’un bon oeil le fait de passer sous les ordres du préparateur physique italien. Car Kylian Mbappé n’est que l’ombre de lui-même sur les terrains allemands durant l’Euro 2024. Et cela s’explique principalement à cause de cette saison « extraordinaire » qu’il a pu subir. Peut-être a-t-il pris du poids et sûrement s’est-il laissé aller, mais, une fois à Madrid, place de nouveau au football pour lui.

Chose qu’il avait envie de retrouver avec impatience : selon nos indiscrétions, sa signature au Real Madrid a été une véritable libération pour l’attaquant français. À Paris, ces derniers mois, le joueur n’avait plus la tête au ballon rond. Mais quand son départ en Espagne s’est concrétisé, ce dernier a très vite retrouvé le sourire, confiant à ses proches qu’une fois au Santiago Bernabéu, avec le maillot blanc, il allait pouvoir enfin se concentrer à nouveau sur sa passion.

La patience, maître mot du Real Madrid 

Dans ce nouvel élan que va trouver Mbappé à Madrid, il y a forcément l’accueil de ses nouveaux coéquipiers qui va être très important. Toujours selon nos informations, l’ensemble du vestiaire – des Français jusqu’aux Brésiliens, en passant par les Espagnols, Croates et autres amis Belges – n’attend qu’une seule chose : pouvoir jouer avec le futur numéro 9 du Real Madrid.

L’intégration devrait donc se dérouler rapidement et les joueurs, comme son nouveau staff technique, le mettront dans les meilleures conditions sur la pelouse pour qu’il se sente à l’aise. Et si cela ne se fait pas dans les premières semaines d’août ou de septembre, il est important de comprendre que ce transfert marquera, quoi qu’il arrive, aux yeux de la direction, un avant et un après sportif. Kylian Mbappé est la nouvelle star qui remplira le nouveau Santiago Bernabéu.

Alors patience, car si Kylian Mbappé a bien une qualité première, c’est celle de savoir jouer au football. Et cela, les dirigeants madrilènes le savent. De plus, il a pour ambition de marquer l’histoire et d’être le meilleur de son époque. Ce qui forcément « matche » avec la mentalité de la Casa Blanca. Laissons donc du temps au temps, comme Florentino Pérez et José Ángel Sánchez ont tendance à faire. Rendez-vous le 8 juillet 2025 pour faire le point.

Pablo Gallego.