Villarreal – Real Madrid : les notes du match

Découvrez les notes de ce Villarreal - Real Madrid, un 1/8e de finale de Coupe du Roi qui voit le sous-marin jaune renversé par les hommes de Carlo Ancelotti 3-2 aux termes d'une belle Remontada.

Real Madrid

Mené 2-0 à la mi-temps, le Real Madrid brise la malédiction de l’Estadio de La Cerámica et retourne une situation désespérée en se qualifiant 3-2 grâce à des changements inspirés de la part de Carlo Ancelotti. Les Madridistas respirent, mais cette rencontre n’a rien de rassurant pour la suite.

Titulaires :

Thibaut Courtois 5/10 : La pieuvre encaisse deux magnifiques buts et puis plus rien. C’est un match frustrant pour un gardien de but.

Nacho 5/10 : Match classique pour Nacho, il n’a ni aidé ni plombé son équipe.

Éder Militão 8/10 : 9/12 aux duels, un but, 5 interceptions, 5 tacles réussis, 5/7 sur les longs ballons… S’il y a bien un joueur qui a tenu son rôle ce soir, c’est Éder.

Antonio Rüdiger 4/10 : Match à deux vitesses pour Rüdiger, dans le dur en première période, il a bien mieux géré ses relances et ses duels en seconde période.

Ferland Mendy 6/10 : Ferland Mendy est en forme offensivement, gros travail sur son couloir gauche.

Eduardo Camavinga 7/10 : Match de patron de Camavinga.

Toni Kroos (sortie à la 56e) 3/10 : Son langage corporel le trahit, il n’est jamais rentré dans son match et a coulé comme toute son équipe en première période.

Federico Valverde 4/10 : C’est un joueur de collectif, il se sublime dans un système et un rôle précis. Dans le chaos actuel du Real Madrid et malgré la victoire, il nage en pleine obscurité et ne brille pas.

Rodrygo (sortie à la 56e) 3/10 : Trop naïf, trop gentil, muscle ton jeu Rodrygo.

Vinícius Jr. 5/10 : Match HORRIBLE pendant une heure, puis sur deux actions le brésilien est décisif et devient un acteur majeur de la Remontada du soir.

Karim Benzema 5/10 : Le Français a forcé son jeu de remise et a perdu de nombreux ballons, mais il n’a jamais baissé la tête et a beaucoup donné au pressing.

La note du coach :

Carlo Ancelotti 7/10 : Aux grands maux, les grands remèdes, Carlo Ancelotti aligne ses hommes de confiance pour ce nouveau déplacement à Villarreal. Mais le problème est plus profond, la mayonnaise ne prend plus, tant individuellement que tactiquement. Cependant, il ne faut jamais sous-estimer le cœur d’un champion. Mené 2-0, Le coach italien a effectué deux changements qui ont totalement inversé le cours du match. Bravo Carlo !

Remplaçants :

Marco Asensio rentré à la 56e (sortie de Rodrygo) 7/10 : Comme Ceballos, Marco Asensio a apporté une nouvelle dynamique et s’est mis en valeur.

Dani Ceballos rentré à la 56e (sortie de Toni Kroos) 9/10 : Peut-on faire une meilleure rentrée ? Très bonne attitude, il a amené de l’envie et a remobilisé ses coéquipiers. Dani Ceballos est passeur décisif sur le but de Vini, à l’origine du but égalisateur de Militão et buteur pour offrir la qualification au Real Madrid. Homme du match.

 

Victor Brochet