Real Madrid – Las Palmas : une victoire soulageante mais pas convaincante

Hier soir, le Real Madrid s'est imposé 2-0 face à Las Palmas au Santiago Bernabéu. Cette victoire lui permet de repasser au classement devant le FC Barcelone. Malgré une amélioration visible sur le plan défensif par rapport à leurs dernières sorties, les hommes d'Ancelotti ne sont pas parvenus à dissiper les doutes que leur piètre performance face à l'Atletico Madrid a suscité quelques jours plus tôt.

Le Real Madrid victorieux face à Las Palmas (Icon Sport)

Meilleure cohésion dans l’animation défensive du Real Madrid

C’est le principal point positif à retenir de cette rencontre. Le Real Madrid a terminé la soirée en maintenant sa cage inviolée. Le fait de ne pas devoir courir après le score dès l’entame du match lui a permis de pouvoir attaquer avec moins de pression sur les épaules qu’à l’accoutumée.

Même si l’alignement d’entrée de jeu de latéraux à vocation plus défensive (Nacho et Mendy) a été bénéfique pour améliorer l’assise défensive, le retour de Tchouaméni dans le 11 de départ a été salvateur. L’international français a retrouvé sa place au poste de sentinelle et a permis à son équipe de retrouver de l’équilibre sur le plan défensif qui lui a cruellement fait défaut quelques jours plus tôt au Civítas Metropolitano.

La tendance qui veut que l’équipe soit plus solide défensivement lorsque Valverde, Tchouaméni et Camavinga sont alignés ensemble se confirme. Toutefois, malgré des signaux positifs, la faible opposition qu’a proposé Las Palmas ne permet pas de prendre cette rencontre comme référence pour la suite.

L’absence de disponibilité : gros point noir de la soirée

En dépit du fait de s’être rassuré sur le plan défensif, le Real Madrid s’est montré extrêmement emprunté à l’heure de la construction. La majorité des occasions crées en première période par les hommes d’Ancelotti n’ont été dues qu’à l’étonnante frilosité dont a fait preuve la ligne défensive canarie, notamment la facilité avec laquelle il était possible de la prendre à défaut dans son dos.

Cependant, lorsque l’un des milieux madrilènes était en possession du cuir, les solutions autour de lui faisaient cruellement défaut. Presque aucune action n’a pu être construite grâce à un circuit de passe depuis le milieu. Valverde et Camavinga paraissent souvent perdus quant à leur rôle de milieu relayeur dans le 4-4-2 en losange. C’est un point qui doit impérativement être amélioré par Ancelotti et son fils si le Real Madrid veut aspirer à quelque chose cette saison.

Le Real Madrid a engrangé 3 points précieux et nécessaires suite à sa retentissante débâcle lors du duel fratricide face à l’Atletico Madrid. Nonobstant, les Merengues ne peuvent malheureusement pas s’appuyer sur le contenu de ce match pour aborder les deux prochaines rencontres. Le duel samedi à Gérone, nouveau leader de LaLiga, et celui de mardi à Naples seront d’un tout autre calibre que celui d’hier soir.

A ce titre, l’entrée de Viní Jr. hier soir a fait le plus grand bien à l’équipe et le retour du Brésilien tombe à pic en vue de ces deux matchs importants. Le retour dans le 11 de Jude Bellingham sera également un renfort de poids pour l’équipe. Le Real Madrid aura besoin de grosses performances de la part de ses deux stars afin de surmonter ces deux écueils sur son chemin étant donné qu’il ne peut pas (encore) compter sur un collectif huilé pour le faire.

 

Gjon Haskaj