Ballon d’or : Jude Bellingham est-il devenu le favori ?

Alors que Vinicius Jr a pris la porte sans les honneurs avec le Brésil en Copa America, l'Euro de Jude Bellingham pourrait bien amener l'Anglais au Graal des récompenses individuelles.

Bellingham lors du match face à la Suisse

Déjà auteur d’une saison plus que réussie avec le Real Madrid, Jude Bellingham peut encore gagner un titre collectif avec les Three Lions. Engagé en demi-finale de l’Euro ce mercredi soir face aux Pays-Bas, le milieu de 21 ans serait en bonne position pour obtenir le Ballon d’or le 28 octobre prochain en cas de victoire finale.

Décisif à plusieurs reprises avec l’Angleterre pendant la compétition, Jude a montré qu’il pouvait être clinique, comme ce fut le cas en sélection ou bien avec le Real Madrid. En compétition avec Vincius Jr pour le BO, Bellingham sera assuré du trophée s’il emmène sa sélection à son premier trophée continental.

Vini vs Bellingham : bataille 100% madrilène

Le duel pour le Ballon d’or entre Vincius Jr. et Jude Bellingham est un des débats qui rythme la fin de saison. Tous deux ont été des hommes forts du Real Madrid tout au long de l’année, sans forcément se démarquer l’un vis-à-vis de l’autre. Les compétitions continentales respectives allaient donc départager les deux joueurs, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le joueur anglais part avec une longueur d’avance.

Buteur et homme du match à deux reprises, Jude Bellingham a pesé grandement sur les résultats de son équipe en donnant la victoire face à la Serbie, puis en les sauvant d’une élimination en 1/8e de finale face à la Slovaquie. Le numéro 10 de l’équipe d’Angleterre rattrape sa réputation de Monsieur Clutch, alors qu’on lui avait reproché en fin de saison, notamment en Ligue des champions, de ne pas être assez décisif, au contraire de son coéquipier brésilien.

L’âge n’est qu’un chiffre

Impressionnant de maturité et de sérieux, Jude Bellingham épate la galerie. Du haut de ses 21 printemps, l’ex-joueur du Borussia Dortmund a toute la confiance de ses coéquipiers en sélection, qui sont convaincus de son talent et de son brillant futur.

Je pense qu’en tant que jeune garçon, quand il est arrivé, on pouvait voir le talent qu’il avait, la mentalité qu’il avait. Pour moi, il s’agissait seulement de le faire grandir, de rester humble et de faire ce qu’il fallait, c’est ce qu’il a fait. Il a fait une saison incroyable, il a gagné la Ligue des champions et la Liga, alors ajouter l’Euro à cette liste, ce ne serait pas une mauvaise année. Alors, pourquoi pas gagner le Ballon d’or. »

Luke Shaw en conférence de presse, le lundi 8 juillet.

Cependant, des progrès sont encore à faire, comme pour sa célébration qui aurait pu lui coûter une suspension en quart de finale face à la Suisse, lorsqu’il avait mimait un geste obscène. Bellingham a du caractère (pour ne pas dire autre chose), mais il faut savoir l’utiliser à bon escient pour demeurer efficace.

Le trophée pour récompenser le meilleur joueur de la saison devrait se jouer à peu de choses entre les madrilènes. La demi-finale de ce 10 juillet devrait apporter davantage de réponses en fonction de la performance de Bellingham. Quoi qu’il en soit, si Jude ne gagne pas cette année le Ballon d’or, tout mène à penser qu’il sera un sérieux candidat dans les années à venir.

 

Médric Bouzermane.