Lucas Vázquez, l’indémodable du Real Madrid

Le latéral droit polyvalent devrait prolonger avec le Real Madrid dans les prochains jours. Clé de voûte de la rotation de l’effectif dans le couloir droit, le Galicien se montre toujours aussi rassurant.

Lucas Vazquez of Real Madrid during the UEFA Champions League match, Semi-finals, first leg, between Bayern Munchen and Real Madrid played at Allianz Stadium on April 30, 2024 in Munich, Germany. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport) - Photo by Icon Sport

par | 10/07/2024 | 0 commentaires

À tout juste 33 ans, Lucas Vázquez ne compte pas quitter la capitale espagnole cet été. En effet, le Real Madrid a proposé au joueur de prolonger son contrat d’une saison supplémentaire, jusqu’à l’été 2025. Alors que son acolyte allemand a pris le chemin de la retraite, le Galicien veut, lui, essayer d’aller chercher de nouveaux trophées avec les rois d’Europe.

Lucas Vázquez, 17 ans de rêves

Si Toni Kroos n’est plus là pour embêter Lucas Vázquez aux entraînements, le plaisir de porter le maillot blanc ne sera sûrement pas égratigné. Arrivé au Real Madrid en 2007, à 16 ans, il est l’un des plus anciens madridistas du groupe. Sa dernière prolongation date de l’été 2021, où le joueur avait de nouveau signé pour trois ans. Dorénavant, le cas du joueur venu de Galice s’étudiera saison par saison, avec une possible prolongation d’une saison à la clé, comme pour chaque trentenaire de l’effectif en fin de contrat.

En 2019, il retournait dans sa région natale et accordait une interview au média local Radio Galega, pour qui il évoquait son arrivée dans la capitale espagnole. « Je vivais à Curtis, un village de 2 000 habitants, et j’ai laissé ma famille et mes amis derrière moi pour vivre dans une ville aussi impressionnante. J’allais jouer pour le Real Madrid, ce dont je rêvais depuis l’enfance », a-t-il confié. Dix-sept ans après, le rêve se prolonge.

Depuis, l’international espagnol a disputé 349 rencontres avec l’équipe première du Real Madrid. En comptant les équipes jeunes, son compteur de matchs dépasse largement les 500 apparitions. Cette longévité fait de lui l’un des capitaines du club quinze fois champion d’Europe. Non loin du Manzanares, la carrière de Lucas Vázquez au Real Madrid prend des airs de long fleuve tranquille, où le joueur fait toujours partie du plan des différents staffs.

Si Lucas Vazquez ne se démode jamais à Madrid, c’est parce qu’il n’a pas hésité à changer son jeu au fil des années. Ailier droit pendant une grosse partie de sa carrière, il s’est repositionné avec brio en tant que latéral droit. Désormais, le madridista connaît le couloir droit sous toutes les coutures et ne fait pas un pli dans l’effectif de Carlo Ancelotti.

Un atout offensif et défensif non négligeable

La saison dernière, le Canterano a disputé 31 rencontres avec la tunique blanche. Durant ces dernières, Lucas Vázquez a joué à 22 reprises en tant que défenseur droit et à 8 occasions en tant qu’ailier. En quart de finale de Ligue des champions, il a même eu l’opportunité de jouer en tant qu’offensif gauche contre Manchester City, avant de convertir un tir au but crucial dans le nord de l’Angleterre.

Avec 3 buts et 8 passes décisives à son actif cette saison, il est le défenseur le plus décisif évoluant sous le blason couronné, derrière Dani Carvajal (6 buts, 5 passes d.). Pourtant, le Galicien compte presque l’équivalent de la moitié du temps de jeu de son coéquipier sur les pelouses cette saison. Un rendement remarquable pour celui qui n’est titulaire que de façon sporadique.

En prolongeant, il évite à la direction de se creuser la tête pour trouver une solution de réserve à Dani Carvajal, indiscutable. À un poste où les pépites coûtent cher, la présence d’une option d’expérience et d’un joueur aux ambitions financières moindres que certains arrangent le Real Madrid, qui est déjà assez préoccupé par l’avenir du couloir opposé.

 

Erwan Harzic.