Fran García, pour un couloir gauche plus fort ?

Avec la nouvelle blessure de Ferland Mendy, Fran Garcia va disposer d'un grand crédit pour monter qu'il a le niveau pour jouer en équipe première.

Fran García lors du match amical face à l'AC Milan à Los Angeles.

La saison dernière, chaque blessure de Ferland Mendy mettait Carlo Ancelotti dans l’embarras. Ne disposant pas de réelle solution de rechange à ce poste – David Alaba étant désormais considéré comme un défenseur central avant tout -, le Mister devait bricoler.

Le cobaye parfait des expérimentations tactiques d’Ancelotti était Eduardo Camavinga. Utilisé par Didier Deschamps en tant que latéral gauche de fortune, après la grave blessure de Lucas Hernandez lors du premier match de la Coupe du monde au Qatar, Camavinga est devenu la doublure de son compatriote Ferland Mendy, souvent appelé à dépanner lors des absences de ce dernier. Si Camavinga a endossé ce rôle sans rechigner, il a rapidement fait savoir que ce poste ne lui plaisait pas et qu’il s’épanouissait davantage au milieu.

Le sauveur Fran García

L’arrivée de Fran García, canterano cédé au Rayo Vallecano en 2020 avant d’être racheté cet été, devrait améliorer la situation du couloir gauche du Real Madrid. Contrairement à son concurrent principal, il semble dans une forme physique optimale. Relevo rapporte d’ailleurs qu’il a un des pourcentages de masse graisseuse les plus faibles de l’effectif, et qu’il obtient des résultats parmi les meilleurs aux exercices physiques d’Antonio Pintus.

Fran García n’a été blessé qu’à une seule reprise en trois saisons au Rayo Vallecano. En attendant de voir son niveau en match officiel, le Real Madrid a déjà l’assurance de pouvoir compter sur un latéral fiable et épargné par les pépins physiques, et ne devrait plus avoir besoin de bricoler à ce poste si important.

 

Adrien Cornillot-Appavou